Alors, to blog or not to blog ?

"C'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures confitures"

Les débats quant à l’utilité de tenir un blog au service de sa marque personnelle ne sont pas rares. Quand certains pointent le côté chronophage et ardu de la tâche, d’autres défendent bec et ongle cet outil marketing auquel ils confèrent une grande puissance. Pas facile de s’y retrouver. 

Toutefois, la question n’est pas de dégainer toute une batterie d’arguments pour démontrer l’utilité du blog (ou l’absence de celle-ci). Il s’agit simplement de comprendre la portée de cet instrument.

Dans cet article, je mets en lumière les effets combinés que peut avoir chaque article qui compose un blog. A la fin de ta lecture, tu percevras toutes les dimensions d’un article de qualité et, plus généralement, le potentiel qu’il recèle. 

Sommaire

_ « Le blog est mort. »

_ « Tu rigoles ou quoi ?! Le blog reste LE roi de la stratégie de contenu, non m’enfin ! »

_ « Je te dis que le blog est mort, c’est complètement has been, limite vintage, mais fais bien ce que tu veux. »

_« Et bien c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures confitures».

Et toc !

Les 13 pouvoirs de l'article de blog "quali"

Lorsque vous rédigez un article qualitatif pour votre blog, tu t’offres un concentré d’OPPORTUNITÉS de CROISSANCE. Lorsque j’évoque cette notion de « croissance », je fais référence à la relation entre :

👉 Ta marque avec le monde extérieur

👉 Ta marque et vous

Chaque article renferme un fort potentiel dans la mesure où les effets qu’il entraîne peuvent se combiner.

Petit tour d’horizon des effets que l’on peut attendre d’un article, lorsque celui-ci est écrit dans les « règles de l’art » et, surtout, lorsqu’il est concocté par tes soins. 😊

Un gage de confiance

Pour parvenir à faire passer tes messages, il faut d’abord contourner la méfiance. Face à une offre aussi vaste que diverse, l’utilisateur se raccroche à quelque chose qui le rassure. Et ce qui le rassure, c’est l’expertise.

Attention, employons ce mot avec prudence. Je m’attache toujours à faire la différence entre « être » expert et « agir comme » un expert. Je m’explique.

Un article fouillé, complet et étayé par des exemples, des chiffres, des études de cas, donne tout de suite l’impression de maîtrise (d’une thématique précise). Mais cette maîtrise est finalement le résultat d’un travail approfondi de documentation. C’est une affaire de précision et d’exactitude.

Le plus « épatant » dans un article ultra qualitatif qui a vocation à divulguer une certaine forme de savoir, ce n’est pas tant le niveau de détails ou de langage (même si ça pèse son poids). C’est la démarche et le temps de recherche qu’il y a derrière l’écriture de cet article. Ce sont ces facteurs qui, de manière consciente ou pas, induisent l’idée que l’auteur assume un engagement avec ses lecteurs : celui de leur transmettre un contenu à forte valeur ajoutée.

Un petit coucou en passant

Rappelle-leur que « tu es toujours là ». Au détour d’un réseau social, suite à une requête sur les moteurs de recherche ou à travers une newsletter, les personnes qui t’ont fait confiance (tes clients) seront amenées à recroiser ton chemin et à découvrir tes dernières pépites.

Chaque nouvel article de qualité est une occasion de marquer à nouveau les esprits et d’entretenir ce lien de confiance et cet attachement à ta marque.

Une preuve de ta légitimité

Chaque article est une petite pierre que tu apportes à l’édifice de ta notoriété dans un domaine spécifique. Cette notoriété, elle ne se gagne pas, elle se construit.

En dehors des personnes potentiellement intéressées par ton offre commerciale, il y a les professionnels de ton secteur et ceux qui gravitent autour de thématiques connexes.

A ce titre, un article à forte valeur ajoutée aura de grandes chances d’être relayé par tes pairs et collaborateurs. Ainsi, les liens pointant vers tes articles, les partages sur les réseaux et les commentaires seront autant de témoignages d’une ouverture de ta marque sur l’extérieur et de son ancrage dans un écosystème spécifique.

La zone de détente de ton "sweet home"

Rentrer dans la lecture de l’un de tes articles, c’est un peu comme être invité dans un salon à l’ambiance cosy, avec un bon café. Un site sans blog, ça fait un peu l’effet d’un simple comptoir d’accueil. C’est froid.

Alors c’est sûr, tu vas me dire : « tu n’es pas très objective, ma p’tite dame, tes comparaisons sont un peu douteuses ». Peut-être, mais est-ce que ça n’a pas le mérite d’être clair ?! 😉

Blagounette à part, ton blog, c’est un genre de « coin détente ». A cet endroit, le visiteur a tout loisir de parcourir tes contenus et il se peut même qu’il savoure le moment.

Selon l’orientation de l’article, il apprendra quelque chose, il déclenchera une réflexion, il suscitera une émotion particulière, il provoquera un sourire ou un rire, peut-être ! En clair, le lecteur se souviendra de toi et de ton accueil chaleureux.

Le blog est en quelque sorte le coin détente de votre "chez vous".

Une occasion de grandir

Ecrire des articles pour un blog, c’est accepter d’être constamment en recherche de données intéressantes qui proviennent de sources fiables. Cette quête de l’information qualitative représente l’opportunité de construire une vision forte de ton positionnement.  

Certes, tu es armée de tes convictions et tes valeurs sont le socle de ton projet entrepreneurial, l’ADN de ta marque. Ça, pas touche. Néanmoins, n’oublie jamais que tu n’évolues pas en vase clos et que le contexte dans lequel s’inscrit ta marque est aussi changeant que l’humeur d’un enfant de 2 ans…

Le travail de documentation, qui fait partie de l’écriture d’un article, t’apporte de nouveaux éclairages qui peuvent éventuellement bousculer certaines de tes certitudes. Et ça, c’est très sain !

Revenir sur une prise de parole et lui donner une nouvelle perspective est la preuve même de ta capacité à te remettre en question (sans faire la girouette non plus), et donc de ton ouverture sur le monde.

Un marqueur de ton discours

 A l’inverse du post fugace et éphémère, l’article, lui, reste. En effet, tous ces contenus que tu partages et diffuses à des moments précis finissent par être stockés dans ta bibliothèque.

Ils sont là, accessibles à tout moment, témoignant d’une pensée, d’une réflexion, d’une expérience, d’un savoir-faire que ta marque a exprimé. Ainsi, ses prises de parole sont ancrées quelque part.

Mais « ancré » ne veut pas dire « figé ». Tes articles évoluent en même temps que ta marque. Et à ce titre, tu dois toujours garder une vigilance sur ta « cohérence de marque ». En d’autres termes, pas de dissonance entre ce que tu prônes et ce que tu clames haut et fort. Tu me suis ?

L’avantage du blog semble donc évident : garder les traces de tes prises de parole pour les mettre en perspective et les faire évoluer.

Un espace de conversation

« Voici mon opinion sur ce sujet ». Point final. Vs « Voici mon opinion sur ce sujet ; et toi, qu’en penses-tu ? »

« Voici ce qui m’est arrivé ». Point final. Vs « Voici ce qui m’est arrivé ; est-ce que quelqu’un a déjà vécu ce genre de situation ? »

Dans le premier cas, personne ne te demande ton avis, et tout le monde s’en tient là. Dans le deuxième cas, on te donne la parole, et c’est ça aussi le blog ! Car en réalité, personne n’est là pour assener des vérités ni pour exposer en vitrine des pans entiers de sa vie.

L’intérêt de tes articles réside dans le partage et dans l’interaction qu’ils génèrent. Sans ça, le contenu est momifié alors qu’il ne demande qu’à vivre ! C’est comme si tu faisais irruption dans une salle pleine, que tu balançais une tirade qui fascine le public et que tu partais aussitôt en courant. Ça ne se fait pas !

Le blog constitue un espace de conversation et de recueil de feed-backs des lecteurs sur les sujets que vous traitez.

Par ailleurs, autre élément non négligeable de ta stratégie de communication : ces avis, ces témoignages, ces réactions à chaud (et à froid) sont autant de pistes pour t’aider à forger une connaissance solide des profils qui montrent un intérêt pour votre marque.

Un écho de ton identité

Chaque article contribue à nourrir le discours de ta marque de tout ce qu’elle a de singulier et d’unique. Le message essentiel, l’angle depuis lequel tu traites un sujet, le ton : ces éléments révèlent ton identité au fil du blog.

Les mots que tu emploies dans chacun de tes articles (si ce sont les tiens !) sont les meilleurs vecteurs de ta pensée, de tes émotions, de ton positionnement dans ton secteur. Le message quant à qui tu es et ce que tu as à apporter au monde devient alors subliminale et extrêmement puissant.

L’article, lorsqu’il te ressemble, renvoie à la personnalité de ta marque.  Que tu prennes la plume pour raconter le mythe fondateur de ton projet, pour relayer un témoignage ou pour présenter les bienfaits de l’un de tes produits, celui-ci agit comme un miroir. Et ce miroir ne ment jamais.

Un acte de séduction

Écrire pour séduire et déclarer sa flamme. Ce n’est pas nouveau comme concept. De fait, il fût une époque où les amants à distance se communiquaient leur amour uniquement par lettre manuscrite interposée.

Cette époque nous paraît révolue et pourtant… Corolaire des nouveaux modes de travail et de rencontres, les relations à distance ont pris le pas sur les « rendez-vous d’affaire » dans les cafés et les restaurants, pour le meilleur et pour le pire.

Que nous reste-t-il donc ? L’écriture.

Chacun de vos articles représente un petit bout de ton discours, celui qui matérialise et manifeste l’élan qui te pousse, chaque jour, à porter ce projet. Que ce soit par l’expression de tes valeurs, le récit d’une tranche de vie ou le partage de ta passion, tu écris ta vérité.

Cette vérité, lorsqu’elle est palpable, parvient à toucher en plein cœur et séduit.

Une invitation à une dégustation

Un prospect est un visiteur qui mue vers un stade plus avancé dans le processus de vente puisqu’il devient un client potentiel. Comment ? En consentant à donner son nom et son mail en échange d’une offre gratuite (une séquence de mails, des conseils hebdomadaires, un livre blanc, un webinar, un coaching gratuit, etc.). Cette première prise de contact marquera (ou pas) le début d’une interaction entre toi et ce prospect.

Et c’est là que l’article a un rôle à jouer. Un visiteur séduit par l’un de tes contenus peut être tenté de profiter davantage de votre expertise dans le domaine qui l’intéresse. A ce titre, l’article a aussi vocation à inviter le lecteur, par le biais d’un bouton d’appel à l’action, à faire un petit pas vers votre offre gratuite. Une fois cette prise de contact établie, il suffit d’être soi-même et d’interagir avec naturel afin de créer du lien et de l’engagement avec les « bons clients » 😊 !

Une porte d'entrée vers ta solution

Le plus souvent, la première intention derrière une requête sur internet est de trouver une information qui satisfasse notre curiosité. Nous cherchons en permanence des réponses immédiates.

Un bon article de blog rempli sa mission dès lors qu’il délivre l’information la plus pertinente et la plus complète, celle qui nous donne entière satisfaction. En ce sens, chaque article que tu écris pour ton blog devient ce que l’on appelle une page « informationnelle », c’est-à-dire une page qui sert cette première intention.

Et c’est en cela que réside la puissance de ton blog. Car chaque page informationnelle est connectée par le biais de liens internes à une page stratégique de ton site, ce que l’on appelle aussi une page « transactionnelle ».

Ces pages stratégiques ont, elles, un fort enjeu business, puisqu’elles présentent un objectif clair de conversion. Et elles répondent aux intentions « secondaires » des visiteurs qui poussent la porte de ton site, celles qui font référence à la notion d’acquisition de ton produit ou service.

Pour résumer : si ton offre « informationnelle » ravit le visiteur, il y a fort à parier que celui-ci soit tenté d’ouvrir la porte du magasin pour voir ce qu’il s’y trouve !

L'article de blog, quand il est qualitatif, incite le lecteur à pousser la porte et à découvrir votre offre commerciale.

Un petit pas vers la sainte vitrine Google

Tu remarqueras que je ne me suis pas empressée de mettre l’accent sur cette dimension, alors que c’est l’argument le plus souvent mis en avant lorsqu’il s’agit de « parler blog ». Pourquoi ? Car, la question du référencement naturel, c’est juste la cerise sur le gâteau.

Ecrire des articles sans se soucier (du tout) de cet aspect-là est une posture courageuse, assumée et très respectable. Nous venons de passer en revue 11 « pouvoirs » d’un article de blog, on pourrait largement s’en tenir là pour valider l’intérêt d’une telle pratique.

Certes, mais entreprendre c’est prévoir. Ce n’est qu’une toute petite part de tes activités quotidiennes qui ont un impact immédiat sur tes résultats. La plupart de tes actions portent leurs fruits à bien plus long terme. C’est le cas des articles que tu rédiges.

Si tu maîtrises les bases du référencement naturel et que tu t’attaches à mettre en pratique les grands principes, tu poses les fondations de ta visibilité sur les moteurs de recherche. Cette pratique est « un » maillon, de ta stratégie globale de communication, mais qui offre des résultats surprenants dans la durée. Alors, à ne pas négliger 😉

Un aimant à visiteurs qualifiés

L’un des objectifs que tu poursuis en écrivant pour un blog consiste à offrir des réponses ou des solutions partielles aux problèmes que se posent les internautes.

Si ton article est optimisé et, par conséquent, bien référencé, le lecteur accèdera assez facilement à ton contenu. Si, par ailleurs, le titre est accrocheur et pertinent, il y a des chances que le lecteur clique sur ton article et le parcoure dans l’espoir d’y trouver ce qu’il cherche.

Dernière condition, et pas la moindre : si ton contenu s’avère utile et pratique, tu es sûre d’avoir attiré sur ton site un trafic « qualifié ». Pourquoi ce terme ? Tout simplement car tu rejoins une intention. Ce n’est pas toi qui vas au contact mais c’est l’internaute qui, dans une démarche intentionnelle, croise ta route. 

Voilà pour ce petit tour d’horizon des 13 leviers de croissance potentiellement présents dans un seul article, à condition que celui-ci tienne sa promesse.   

Pour résumer ? Un article de blog « quali », c’est :  

  • Un marqueur de ton engagement pris auprès de tes lecteurs d’offrir des contenus à valeur ajoutée
  • Un signe de ta présence et de ta constance
  • Une empreinte dans un écosystème qui va au-delà de ta thématique
  • Un point de contact humain et chaleureux avec ta marque.
  • Une mesure d’ajustement pour s’adapter au contexte dans lequel évolue ta marque
  • Une trace indélébile de ton discours et un repère dans le temps
  • Une invitation à prendre la parole et à donner vie à tes sujets
  • Une mise en transparence de ton identité de marque
  • Une occasion de provoquer des rencontres et de créer des affinités
  • Un aperçu de la valeur que tu as à apporter
  • Une réponse immédiate qui sert un premier niveau d’intention
  • Une petite graine « de la visibilité » semée
  • Un panneau de signalisation pour les lecteurs en quête de réponses

J’espère que cet article t’aidera à obtenir une vision à 360° du blog et de son multi potentiel !

Et toi, qu’est-ce qui te motiverait (ou te motive) à écrire pour ton blog de marque ?

 

Laisser un commentaire